Edition des gaz

à effet de serre 

par habitant 

des différents pays 

du G20

 

​Dérèglement climatique : il est urgent d'agir

Les activités humaines génèrent des gaz à effet de serre dits « anthropiques » (par  opposition  aux  gaz  à  effet  de  serre  présents naturellement  dans l’atmosphère). Ces émissions de gaz modifient la composition de l’atmosphère, provoquant une augmentation

de l’effet de serre à l’origine du réchauffement planétaire.

 

Les émissions des gaz à effet de serre couverts par le protocole de Kyoto ont augmenté de 80 % depuis 1970, et de 30 % depuis 1990 pour atteindre 49 Giga tonnes équivalent CO2  (GtCO2éq).

Au rythme actuel des émissions  mondiales  la hausse des températures moyennes mondiales devrait être comprise entre 3,7 et 4,8°C d’ici à 2100. Pour limiter les concentrations atmosphériques à 450 ppm CO2e d’ici à 2100 et respecter l’objectif de +2°C, il faut réduire les émissions mondiales  de  gaz à effet de serre de 40 à 70 %  en 2050 par rapport aux niveaux de 2010 et atteindre des niveaux proches de zéro GtCO2éq en 2100.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les  sept  gaz  à effet de serre couverts par  le Protocole de Kyoto

-  Dioxyde de carbone (CO2)

-  Méthane (CH4)

-  Protoxyde d’azote (N2O)

-  Gaz fluorés (PFC, HFC, SF6)

-  Tri fluorure d’azote depuis 2013 (NF3)

 

 

Les  secteurs émetteurs de gaz  à effet de serre dans  le monde

35 %      Production d’énergie

18 %      Production industrielle

14 %      Transport

14 %      Agriculture

10 %      Déforestation

6 %        Bâtiments

3 %        Déchets et traitement de l’eau