Consommation et écologie, même combat !

Vendredi 12 janvier, deux informations amènent à s'interroger une fois encore sur notre modèle de production et de consommation.

D'une part, Bruno Le Maire est revenu sur ses propos et s’engage à signer le 15 avril 2019 l’arrêté pour rendre effective la suspension du dioxyde de titane (E171) qui cause des troubles immunitaires et des liaisons précancéreuses. Ce revirement fait suite à la mobilisation des associations et des parlementaires. Force est de constater que Bercy avait encore cédé aux lobbies de l'industrie agroalimentaire au détriment de la santé des français.es. Quitte pour cela à s'asseoir sur la loi et la souveraineté du Parlement qui avait voté la suspension.

D'autre part, le magazine Capital, diffusé ce dimanche 13 janvier sur M6, affirme que le géant de la vente en ligne aurait détruit près  3,2 millions d'objets neufs manufacturés en 2018. Un gaspillage monstrueux à l'heure où nos ressources s'épuisent et la production de biens manufacturés est l'un des plus gros contributeurs d'émission de gaz à effet de serre. Ce reportage fait suite à une enquête de l'association les Amis de la Terre.



Plusieurs enseignements :

1. La mobilisation des associations et des citoyens est indispensable. Ça marche !

2. L'écologie et la consommation sont étroitement liées ce qui permet aussi de s'adresser au plus grand nombre. En entrant par la seconde on sensibilise sur la première et vis versa. L'alimentation qui nous empoisonne ou la destruction des objets invendus, ça choque tout le monde, riches, pauvres, de gauche ou de droite.

3. Les causes de ces deux fléaux sont les mêmes : recherche exacerbée du profit pour les uns ; recherche des prix les plus bas pour les autres. Cette dissonance se paye au prix de la dégradation de la planète et de la qualité des produits.

4. La solution est connue : réaligner les intérêts des producteurs, des consommateurs ET de l'environnement. Comment ? Un Etat plus fort avec les forts (les lobbies) pour imposer des réglementations protectrices de l'environnement ; le changement individuel des comportements ; et la mobilisation collective.

2019, vaste programme !

Emile Meunier
Avocat conseil en politiques publiques environnementales
www.meunier-avocats.fr